7. Stratégies récentes de la production des vaccins

On peut aujourd’hui produire le vaccin contre la grippe dans des cultures cellulaires, par des méthodes de biotechnologie. Les cultures cellulaires sont moins coûteuses que les œufs de poule et ne contiennent aucune trace de protéines de poule auxquelles certaines personnes sont allergiques. Il est aussi possible de ne produire que des protéines virales isolées; dans le cas de la grippe, il s’agit surtout des deux antigènes HA et NA. Les gènes sont introduits sous forme de séquences d’ADN dans des plasmides. Les plasmides sont multipliés et inoculés dans des cellules de levure où les protéines recombinantes sont alors produites.

Vaccin antigrippal universel
Le but de la recherche est en outre de produire un vaccin offrant une protection immunitaire de longue durée et universelle contre tous les types de virus de la grippe. Si l’on y parvenait, on n’aurait plus besoin d’élaborer chaque année un nouveau vaccin. Cependant, tous les efforts en ce sens ont jusqu’à présent échoué.

Plus d’informations sur la vaccination: http://biotechlerncenter.interpharma.ch/fr/thema/vaccination

Médicaments antiviraux
La vaccination n’est pas le seul moyen de se protéger contre le virus de la grippe. Il existe aussi divers médicaments. Ce que l’on appelle les médicaments antiviraux interviennent à différents niveaux du cycle de réplication du virus de manière à le bloquer. Certaines substances actives empêchent le virus de pénétrer dans la cellule, d’autres interagissent au niveau de l’endosome ou lorsque le virus quitte la cellule.

Reinigung eines Influenza-Impfstoffs im Rahmen der Zellkultur-Produktion_fr
Purification du vaccin antigrippal dans le cadre de la production en cultures cellulaires.
© Novartis