3. Immunisation active et passive

Le modèle de vaccination que nous venons de décrire est désigné par immunisation active. Ce type de vaccination  est persistant. Exemple de la rougeole: des virus contre la rougeole rendus au préalable inoffensifs sont appliqués lors de la vaccination.

Il existe en outre des vaccinations basées sur le principe de l'immunisation passive. Dans ce cas, l'organisme ne va pas constituer de lui-même son système de défense mais cette protection lui sera «injectée». Lors de l'immunisation passive, les anticorps injectés contre l'agent pathogène sont déjà prêts à l'emploi. De nos jours, ceux-ci sont souvent fabriqués par génie génétique. L'immunisation passive a une entrée en action immédiate, par contre, elle ne va durer que durant une période déterminée puisque les anticorps introduits vont être, à la longue, neutralisés par l'organisme. Le vaccin contre le tétanos est un exemple d'immunisation passive.

BTLC Impfen, Grafik 11.2: Steuerung des Immunsystems_fr
Illustration 11.2: Mécanismes du système immunitaire