4. Les cellules souches adultes peuvent-elles oublier leur passé?

De nombreux chercheurs fondent de grands espoirs dans les cellules souches adultes; à l'avenir, le champ des possibilités d'utilisation devrait s'élargir de façon importante. C'est ainsi qu'aujourd'hui, dans des cas isolés d'individus ayant subi des brûlures cutanées, la transplantation de la propre peau de ces individus est devenue réalisable, celle-ci ayant été mise en culture en laboratoire après l'accident. Ce qui paraît simple est en réalité difficile à entreprendre. De nombreux obstacles doivent être surmontés pour disposer de la peau de son propre organisme.

Les cellules souches d'un tissu doivent tout d'abord être isolées. Lorsque les cellules souches destinées à la formation de la peau ont été trouvées, elles doivent être multipliées dans des quantités suffisantes pour être également utilisées dans le traitement local de la brûlure. Elles seront cultivées sur un tissu de «transition» qui assure les conditions appropriées pour la croissance cellulaire. Le nouveau tissu doit être transplantable de telle sorte que la régénération soit stimulée au maximum et que la peau ainsi formée soit belle et lisse. Mais la peau ainsi obtenue n'est en fait pas véritablement identique car elle n'a ni glandes sudoripares ni poils et la transplantation de surfaces plus importantes deviendra particulièrement problématique.

Très encourageante est également la découverte des cellules souches de la rétine humaine. La multiplication in vitro de ces cellules s'est effectuée sans discontinuer; de plus, celles-ci se sont différenciées en cellules qui disparaissent lors de dégénérescence maculaire, une grave maladie oculaire. Les expériences sur les animaux furent positives: la transplantation de cellules souches de la rétine humaine dans les yeux de souris et de poules a donné des preuves de leur survie, de leur migration vers la rétine, de leur implantation parmi les cellules nerveuses; il semblerait même qu'elles se soient développées en cellules capables de capter les stimuli lumineux.

Les cellules souches adultes pourraient également être utilisées dans la recherche sur les médicaments. La sécurité de nouveaux principes actifs pourrait être analysée à l'aide de cellules différenciées provenant des lignées de cellules souches.

BTLC Stammzellen, Auge_fr
Les chercheurs ont découvert des cellules souches même dans la rétine.
© istockphoto