2. Vous avez deux possibilités

Première possibilité: vous ne pouvez pas rendre tout simplement votre invention publique, car, si vous présentez votre moteur au Salon de l'Auto de Genève et que le monde entier en parle avec exultation, les constructeurs automobiles vont scruter en détail votre invention - et la «pomper». Autrement dit, commencez par garder votre invention secrète, n'en parlez à personne. Prenez contact avec Porsche et essayez de lui vendre votre invention aussi cher que possible.

Cela a toutefois des inconvénients: Quelqu'un pourrait accéder de manière illicite à votre invention. Porsche exigera la garantie que personne d'autre n'a l'invention entre les mains. Dans l'intervalle, le département de recherche de Toyota pourrait toutefois arriver aussi à la même solution et mettre sur le marché une voiture avec votre nouveau moteur sensationnel.
 
Deuxième possibilité: vous pourriez déposer un brevet qui vous apporte dans le monde entier la certitude que, pendant 20 ans, personne ne pourra vendre sans votre autorisation un moteur fondé sur votre invention. Votre brevet en poche, vous pourrez dès lors contacter tous les groupes de constructeurs automobiles. Etant donné que le brevet aura été publié, ils connaîtront les énormes conséquences qui découlent de votre invention. Vous pourrez désormais soit attribuer une licence exclusive à un groupe, soit concéder une licence à tous les constructeurs automobiles: pour chaque véhicule vendu pendant ces 20 années et dont le moteur repose sur votre invention, les entreprises devront vous verser un certain montant. Avec cet argent, vous pourrez non seulement rembourser vos dettes à vos parents, mais vous pourrez aussi financer un confortable atelier employant de nombreux collaborateurs, dans lequel vous ferez de nouvelles inventions.

BTLC Patente Pat.Pend._fr
Un brevet apporte la certitude que, pendant 20 ans, personne ne pourra commercialiser une invention sans autorisation.
© istockphoto