3. Microscope: regards dans le monde du tout petit

Pour jeter un coup d'œil dans le monde du nanomètre, nous avons besoin de microscopes spéciaux,  le microscope électronique ou le microscope à force atomique, par exemple. Le microscope optique peut, dans le meilleur des cas, avoir un pouvoir de résolution de 0,2 micromètre. Par contre, les microscopes électroniques peuvent représenter des objets beaucoup plus petits: ils fonctionnent à l'aide du rayonnement électronique et les électrons ont une longueur d'onde plus petite que la lumière. Le microscope à force atomique peut projeter des objets encore bien plus petits: une minuscule pointe d'aiguille fixée à un support va permettre de visualiser la surface à analyser et d'en reconstituer son relief. Le microscope à force atomique va permettre de visualiser les atomes isolément et même de les "balloter" d'un côté à l'autre.  A l'origine, seuls les physiciens utilisaient ce microscope mais depuis, les médecins s'intéressent de plus en plus à cet instrument prodigieux.

Nano: son action est connue depuis longtemps

Le nano n'est pas nouveau. Les effets de certaines nanoparticules sont connus depuis fort longtemps. Prenons l'exemple de l'argent colloïdal mentionné en 1889 déjà: il s'agit de particules d'argent extrêmement fines dont le diamètre mesure entre sept et neuf nanomètres et qui sont mises en solution. Les particules seront utilisées dans la destruction des bactéries ou de celle des algues dans les piscines (algicides). La nouveauté réside dans la création d'instruments qui vont offrir un aperçu du monde des "nanos" et de ce fait, vont modifier certaines molécules et en former de nouvelles combinaisons.

 

BTLC Nanomedizin Elektronenmikroskop_fr
Cellules sous un microscope électronique
© Gunnar Assmy, Fotolia.com