6. Dolly fut clonée à l'aide d'un régime

Les chercheurs travaillant sur des mammifères ont observé le même phénomène. Ce n'est qu'en 1997 que des chercheurs écossais surmontèrent cet obstacle: la brebis «Dolly» était née (illustration 2.3). Pour ce faire, les chercheurs ont utilisé une astuce. Ils ont cultivé les cellules des glandes mammaires de la brebis adulte devant être clonée et ce, dans un milieu pauvre en éléments nutritifs. Le cycle cellulaire de ces cellules fut stoppé et le patrimoine génétique fixé à zéro. Il fallut malgré tout plus de 200 tentatives jusqu'à la réussite de l'expérience. Depuis, d'autres mammifères tels que des chats, des chiens ou des chevaux furent clonés.

Dolly provoqua de nombreuses discussions, suscita des angoisses mais ouvrit également de nouvelles possibilités au niveau médical. La réussite du clonage d'une brebis offrit aux chercheurs la technique du clonage thérapeutique qui pourra être utilisé sur l'individu. Pour ce faire, on va prélever le génome (patrimoine génétique) d'une cellule d'un patient ou d'une patiente et  le transférer dans un ovule dont on a auparavant extrait le noyau. S'il s'en développe un embryon, on pourra alors gagner des cellules souches embryonnaires à un stade précoce (stade du blastocyste). De ces cellules pourront alors se former différents tissus (cf. chapitre des cellules souches). Ces cellules auront l'avantage de provenir de leur propre organisme, elles ne pourront pas être rejetées lors d'un traitement.

Lors du clonage thérapeutique, il ne s'agit pas de dédoubler les individus mais de produire un tissu spécial propre à leur organisme. C'est ainsi que dans quelques dizaines d'années - dans le  cas où cette technique pourrait vraiment être utilisée en médecine - il serait possible d'implanter chez un cardiaque un nouveau cœur sans avoir de réaction de rejet. Quelques pays dans le monde dont la Grande-Bretagne font des recherches au sujet du clonage thérapeutique. Par contre, dans beaucoup d'autre pays, cette technique est interdite. Le clonage reproductif  est basé sur les mêmes techniques, mais il s'agit ici de cloner un individu. Le clonage reproductif est mondialement interdit.

brebis Dolly cloner interpharma Interpharma image
Illustration 2.3: Comment Dolly fut-elle «créée»? Prélèvement de cellules du pis d’un mouton donneur. Injection des noyaux cellulaires de ces cellules dans les ovocytes énucléés d’autres moutons. Implantation de l’embryon ainsi formé.
© Interparma
brebis Dolly musée interpharma Interpharma image
Dolly est exposée au Royal Museum d'Edinbourg depuis 2003.
© Flickr