6. La recherche continue

Les succès du traitement de l’hépatite ces dernières années ont donné de l’élan à la recherche car on continue à avoir besoin de nouveaux médicaments, par exemple pour raccourcir la durée du traitement des sous-types de virus difficiles à combattre. Plus on a de médicaments différents contre l’hépatite C, mieux les médecins pourront soigner les différents patients de manière spécifique. De nombreux nouveaux médicaments sont déjà à un stade avancé de développement, certains ne sont pas loin de la mise sur le marché: dans l’UE, onze substances actives sont actuellement en dernière phase de développement, la phase III (état en décembre 2016).

En plus de la recherche de nouveaux médicaments, la recherche d’un vaccin, comme on en a déjà depuis longtemps contre l’hépatite A et B, est également intensive, dans le but d’empêcher d’emblée l’infection au virus de l’hépatite C.