1. La famille des virus des hépatites

L’hépatite C est encore souvent considérée comme liée à l’usage de drogues car le virus peut se transmettre par le biais de seringues non stériles. Certaines personnes, en particulier de plus de 40 ans, ont effectivement contracté la maladie de cette manière. Mais il y a encore bien d’autres voies de contamination, par exemple les transfusions sanguines. Dans les années 80, nombre d’hémophiles ont ainsi contracté le virus parce qu’on ne le dépistait pas encore dans les dons de sang. Aujourd’hui, ce risque n’existe plus, mais d’autres sont apparus, par exemple les studios de tatouage lorsque les tatoueurs ne sont pas assez stricts sur l’hygiène de leurs instruments de travail.

La famille des virus de l’hépatite compte cinq membres, de A à E, très différents les uns des autres: certains sont inoffensifs, d’autres peuvent causer des maladies mortelles. Certains restent silencieux pendant des années dans l’organisme avant que les premiers symptômes ne se fassent sentir, d’autres déclenchent la maladie en l’espace de quelques jours. Mais ils ont aussi un point commun: tous les virus de l’hépatite ciblent le foie, l’attaquent et risquent donc d’y causer l’hépatite.

Voie par laquelle les patients ont contracté l’hépatite C.
Voie par laquelle les patients ont contracté l’hépatite C.