4. Soigner aussi des maladies non génétiques

Par le passé, les thérapies géniques se sont surtout concentrées sur les maladies génétiques causées par des défauts isolés des gènes ainsi que sur les tumeurs. Environ 75% des essais cliniques portaient sur ce domaine. Mais la thérapie génique ne se limite pas à ces maladies, d’autres pourraient à l’avenir être soignées par ce moyen, par exemple certaines maladies infectieuses ou cardio-vasculaires.