3. Propagation

Une personne atteinte de la grippe se transforme en véritable «lance-virus ambulant»: les virus utilisent les mécanismes de la cellule hôte et l’obligent à fabriquer uniquement de nouveaux virus. Les cellules multiplient donc les brins d’ARN viraux et produisent des protéines virales. Dès que tous les éléments du virus sont prêts, de nouvelles vésicules virales bourgeonnent à la surface de la cellule et se libèrent de la cellule hôte avec l’aide de la NA.

Des médicaments peuvent bloquer cette étape. Si ceci n’a pas lieu, une seule cellule rendue esclave par le virus peut libérer en quelques heures jusqu’à 10 000 nouveaux virus prêts à fonctionner. Ceux-ci s’attaquent à d’autres cellules de l’organisme et le patient souffre des symptômes grippaux bien connus: forte fièvre, frissons, maux de tête. 

À chaque fois que la personne infectée tousse ou éternue, elle répand des millions de nouveaux virus dans l’air ambiant (gouttelettes), sur les claviers, les appareils téléphoniques, les poignées de porte. Ces virus sont à l’affût d’une occasion d’attaquer de nouvelles cellules hôtes: c’est le début d’une épidémie.

Infektionszyklus_fr
Le cycle d'infection